vendredi 22/09/2017 - 08:22
Réseau Régional de Cancérologie Réunion/Mayotte
dernière mise à jour 14/09/2016

Les missions du Réseau Régional ONCORUN



Elles sont définies par la circulaire DHOS/CNAMTS/INCa/2007/357  du 25/09/2007 et sont les suivantes :
  1. Promouvoir et améliorer la qualité en cancérologie :

    • Diffuser et informer sur les recommandations nationales et les référentiels régionaux de cancérologie ;
    • Implémenter auprès de tous les établissements de la région prenant en charge des patients atteints de cancer (et autres membres et partenaires du RRC) les recommandations nationales mises à disposition par l'INCa et définir les stratégies ad hoc ;
    • Garantir l'accessibilité de ces documents et s'assurer de leur utilisation en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) ;
    • Participer aux relectures nationales des recommandations quand le RRC est sollicité par l'INCa.

  2. Promouvoir des outils de communication communs au sein de la région :

    • Mettre en œuvre le DCC service du DMP en suivant le cadre national et notamment déployer les RCP informatisées, l'intégration des comptes rendus d'anatomopathologie et du Programme personnalisé de soins (PPS) ;
    • Mettre à disposition l'annuaire régional informatisé des RCP et en assurer la mise à jour permanente ;
    • Développer d'autres outils pour aider à la réalisation des RCP et pour favoriser la communication entre les acteurs (ex. visioconférence, outils d'aide à la décision).

  3. Informer les professionnels de santé, les patients et leurs proches :

    • Mettre à disposition un site Internet, pour les professionnels, les patients et leurs proches, pour informer sur la cancérologie et communiquer notamment sur les objectifs du RRC, son organisation et ses activités ;
    • Faciliter la diffusion des documents d'information existant au niveau régional et national, en particulier les documents de l'INCa (Cancer info), les brochures de la Ligue Nationale contre le Cancer et les documents et plaquettes des associations de patients présentes au niveau régional ;
    • Communiquer sur les lieux dédiés à l'information sur les cancers ;
    • Informer sur l'offre de soins en cancérologie régionale en mettant notamment à la disposition des professionnels de santé et des patients des annuaires et cartographies.  Cette information est validée par l'ARS.

  4. Aider à la formation continue :

    • Faire connaître dans la région les organismes de formation agréés et les programmes de formation proposés (par exemple, en les diffusant sur le site Internet du RRC) ;  il s'attache à la qualité des programmes proposés ;
    • Proposer des actions de formation-information spécifiquement liées à ses missions, notamment des rencontres régionales pluridisciplinaires qui permettent de réunir tous les acteurs de soins impliqués autour de thématiques commune (par ex.  dans le cadre de l'implémentation des recommandations nationales), l'appropriation des outils de communication dont le DCC service du DMP, la participation au déploiement du dispositif d'annonce ;
    • Réaliser les actions de formation et d'information dans la plus grande transparence vis-à-vis de financements provenant de l'industrie pharmaceutique :  le RRC s'assure de l'absence de toute promotion en faveur d'un produit de santé.  Il élabore une charte de financement de ses actions de formation-information posant les principes d'indépendance du réseau.

  5. Recueillir les données en cancérologie :

    • Collaborer avec les instances régionales et/ou nationales compétentes (ex. registres de cancer, observatoires régionaux de la santé, laboratoires de santé publique, structures de dépistage, services Assurance Maladie) permettant de recenser, centraliser et actualiser les informations en matière de cancérologie dans la région ;
    • Etablir le tableau de bord annuel du RRC et le transmettre à l'ARS et l'INCa ;  ce tableau constitue une annexe du rapport d'activité annuel du RRC et fait l'objet d'une communication aux membres du réseau et au grand public.

  6. Evaluer les pratiques professionnelles en réseau :

    • Animer les Centres de Coordination en Cancérologie (3C) dans le domaine de l'évaluation notamment via des groupes de travail ;
    • Etablir des procédures d'évaluation (objectifs, méthodes, calendrier) définies en fonction des projets ;
    • Etablir un programme régional annuel de projets d'évaluation ;
    • Communiquer sur les résultats.
ONCORUN assure notamment une articulation avec les 3C en particulier sur les volets de la diffusion et de l'utilisation des recommandations nationales, de l'organisation et du fonctionnement des RCP, du partage de l'information, du recueil des données sur les activités en cancérologie et de l'évaluation des la qualité des pratiques.


Les informations fournies par le site ont été vérifiées soigneusement. 
Elles ne remplacent en aucun cas les consultations
auprès des médecins et services médicaux officiels.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.